GUERRE D'ESPERANCE

Les guerilleros qui luttent aux confins du Guatemala
Depuis Ocosingo à San Cristobal de las Casas
N’ont pas oublié le rêve
Qui les avait inspiré
Assez pour construire une révolte organisée

Et quand bien même c’est un leurre
Laisser l’idée fleurir dans nos cœurs
Ne pourra que nous rendre meilleurs

Pourtant la rébellion que d’aucuns qualifiaient d’utopie
Par la grâce des victoires remportées pour la démocratie
A réveillé les rêves
D’égalité endormis
La vie renaît dans l’esprit, tout espoir est permis

Et quand bien même c’est un leurre
Laisser l’idée fleurir dans nos cœurs
Ne pourra que nous rendre meilleurs

On rira fort quand on leur donnera raison
On rira morts, on en perdra la raison
Et quand bien même c’est un leurre
Laisser l’idée fleurir dans nos cœurs
Ne pourra que nous rendre meilleurs

Les guerilleros qui luttent aux confins du Guatemala
Ont laissé refleurir le trésor enfermé dans leur âme
Car si rien n’avance
C’est qu’on n’a plus guère d’espérance
Alors sans plus y penser ils ont saisi leur chance

Et balayé toutes les peurs
Construit en eux le monde meilleur
Sans avoir à chercher ailleurs

On rira fort quand on leur donnera raison
On rira morts, on en perdra la raison
On rira fort quand on leur donnera raison
On rira morts, on en perdra la raison