EDDY WAS AN ANARCHIST

Quand on me dit que travailler
M’apportera la liberté
Et l’espoir
D’une vie meilleure, d’une vie rêvée
Qu’enfin je pourrai consommer
Je me marre

L’asservissement comme seule option
Les règles imposées des patrons
Résonnent comme une fatalité
Si c’est ça qu’on me propose
Être un esclave salarié
Une seule vie, plusieurs choix s’opposent
Le plaisir c’est de chômer

Et je repars
Sans même avoir le soupçon d’un regret
Et ivre de vie
Qui d’autre que moi pourrait prétendre en disposer ?

Si l’on me dit qu’aller voter
Me permettra de m’exprimer
Pour avoir
Le droit d’être gouverné
D’obéir et de ne pas broncher
Je me marre

Car quel que soit l’avis des urnes
Les flics, les matons sont les mêmes
C’est pas les riches qu’on importune
Si c’est ça qu’on me propose
Être complice de l’autorité
Une seule vie, plusieurs choix s’opposent
J’préfère pas participer

Et je repars
Sans même avoir le soupçon d’un regret
Et ivre de vie
Qui d’autre que moi pourrait prétendre en disposer ?

Si l’on me dit de vénérer un dieu, un livre
Qu’il faut croire
Qu’un au-delà me tend les bras
Meilleur que la vie ici-bas
Je me marre

La soumission et l’oppression
Sont les piliers des religions
Haine de la science, de la raison
Si c’est ça qu’on me propose
Être croyant, fier et buté
Une seule vie, plusieurs choix s’opposent
Moi, je choisis d’être athée

Et, je repars....


EDDY WAS AN ANARCHIST

When I’m told that working
Will bring me freedom
And hope
For a better life, a dream life,
That a last I’ll be able to consume
I laugh.

Enslavement as only option,
Rules imposed by those in control
Ring as fate.
If this is what I’m offered,
To be an enslaved employee,
There’s only one life and conflicting choices.
Pleasure is in leisure.

And so I carry on,
Without the slightest glimpse of regret,
Drunk with life.
Who other than me could claim this?

If I am told that going to vote
Will enable me to express myself,
To have
The right to be governed,
To obey without turning a hair,
I laugh.

For whatever the result of the polls,
The cops, the warders are all the same,
It isn’t the rich who are bothered.
If that’s what they’re offering,
To be accomplice of authority,
There’s only one life, conflicting choices.
I will not partake.

And so I carry on,
Without the slightest notion of regret.
So, drunk with life
Who other than me could claim this?

If I am told to worship a god or a book,
To have to believe
That something beyond, awaits me open armed,
Better than life here below,
I laugh.

Submission and oppression
Are the pillars of religion,
Hatred of science, of reason.
If that’s what they’re offering,
To be a believer, proud and stubborn,
I chose to be an atheist.

And, I carry on…